Lundi 21 janvier 2019

9, rue Jeanne d'Arc
44000 Nantes

Tél : 02 53 45 46 38
Tél : 07 66 53 75 54

image
Envoyer un mail
sudeduc44@numericable.fr


>> Historique

Retraites & Décentralisation : la lutte !
Printemps 2003
Accueil Qui sommes-nous ? Contactez-nous Liens Adhésion

Textes et documents

Appel interprofessionnel :

 Appel interpro du 19 juin. (format RTF - 12 Ko)

 Appel interpro du 6 et du 10 juin. (format PDF - 53 Ko)

Textes de l'Intersyndicale et de l'AG 44 :

 Déclaration de l'AG 44 du 13 juin. (format PDF - 6 Ko)

 Motion contre la répression (AG 44 du 13 juin). (format PDF - 5 Ko)

 Motion "Non au COREM" (AG 44 du 13 juin). (format PDF - 8 Ko)

 Courrier de l'intersyndicale au Recteur sur la question des examens. (format PDF)

 Appel de l'Intersyndicale et de l'AG 44 à la grève reconductible ! (format PDF)

 Appel aux AG du 13 mai et plan pour se rendre à Indre (format PDF)

 Résolution de l'AG du 13 mai à Nantes (format PDF)

 Compte rendu de l'action du 9 mai devant l'IA de Loire-Atlantique.(format PDF)

Infos des secteurs :

 Comuniqué de presse Nantes-Ouest du 13 juin (format RTF - 37 Ko)

 AG SUD Loire du 13 juin (format RTF - 25 Ko)

Matériel de popularisation de la lutte :

 Lettre à un candidat au bac (format RTF)

 Lettre aux parents : la dure journée de Thomas (format PDF)

 Tract : A vos calculettes ! (format PDF)

 Autocollants : Pillage des retraites! (format PDF)

Documentation pour la lutte :

 Tout savoir sur l'AGCS ! (format RTF)

 AGCS texte de Gérard de Sélys (format RTF)

 Communiqué de presse SUD éducation 44 du 11 juin 2003 (format PDF - 27 Ko)

 Projet de loi de décentralisation (format PDF - 297 Ko)

 Document : L'Education n'est plus nationale ! (format PDF)

Pour intervenir dans les CA contre le recrutement d'assistants d'éducation :

 Décret assistants éducation(n°2003-484 du 6 juin 2003) (format PDF - 42 Ko)

 Motion pour les Conseils d'administration (format RTF)

 Argumentaire (format RTF)


Historique

 

L'intersyndicale départementale de l'Education Nationale FSU, UNSA, FO, CGT, SUD éducation, FAEN
Mercredi 10 septembre
à 14 h 30 : AG - Fac de SCIENCES - amphi A
à 16h au Rectorat.

Les mobilisations revendicatives du printemps 2003 ont rencontré un large soutien dans l'opinion. Elles ont porté des revendications largement partagées pour les retraites, contre la décentralisation Raffarin, pour les Services Publics et pour l'Education.

L'été est marqué par la lutte des intermittents qui refusent l'accord scélérat signé par le MEDEF, la CFDT, la CGC, la CFTC et validé par un gouvernement qui reste sourd, divise et réprime pour maintenir son cap.

De sa gestion catastrophique de la canicule à sa proposition de suppression d'un jour férié, le gouvernement Raffarin confirme son adhésion au libéralisme et à la logique des restrictions budgétaires dictées par Bruxelles. De nouvelles attaques contre les salariés sont déjà annoncées : assurance maladie, privatisations de services publics, tandis que la situation de l'emploi continue de se dégrader et que patrons et gouvernement restent sourds aux revendications salariales.

l'Education, les contentieux s'accumulent : retraites, décentralisation, MI-SE, Budget 2004, réduction des emplois et des recrutements, suppression de postes de personnels ATOSS, précarité accrue, salaires en panne. Rafferry prétend aujourd'hui retrouver des vertus au débat sans donner aucune réponse concrète à nos revendications et en faisant campagne en faveur de l'enseignement privé et de l'apprentissage patronal…

A cette rentrée, la plate-forme revendicative qui nous a rassemblés au printemps 2003 garde toute son actualité, notamment le maintien des 90000 TOS dans la fonction publique d'état.

C'est pour reprendre le chemin de l'action, favoriser les convergences revendicatives, se mêler des débats sur l'avenir des services publics en Europe et dans le Monde que nous vous invitons à réunir les personnels dans les établissements, à participer à l'AG du 10 septembre à 14h30 et venir nombreux au Rectorat à 16h...

Mercredi 10 septembre
à Nantes
14 h 30 : AG Fac de Sciences amphi A
16 h : Rassemblement au Rectorat
à Saint-Nazaire
15 h : manif au départ de la Cité Scolaire

AG du 19 juin à Nantes

L'AG a voté la suspension de la grève par 71 pour, 9 contre, 28 abstention, 3 NPPV lors de l'AG du 19 juin.

Prochaine AG le 10 septembre.

L'intersyndicale est mandatée pour rencontrer la MGEN et lui transmettre la motion "COREM" ainsi que de l'interpeller sur le manque de démocratie à l'intérieur des AG MGEN.
(voté par 111 pour, 0 contre, 0 abst et 0 NPPV)


AG du 13 juin à Nantes

La grève a été reconduite jusqu'au 21 juin par 109 pour, 9 contre, 186 abstentions et 3 Refus de vote.

L'AG a exprimé sa détermination à poursuivre la lutte, mais pas dans l'isolement face à l'interprofessionnel, et pas à l'aide d'une pétition ou d'un énième temps fort (proposition de la CGT).

Prochaine AG le jeudi 19 juin à 15h en fac de médecine à Nantes.

Après l'AG, nous étions une soixantaine devant les locaux de FR3 où se trouvait Chérèque, le secrétaire de la CFDT, pour lui crier notre colère après sa signature de la réforme des retraites. Chérèque a dû se faire protéger par la police pour pouvoir sortir des locaux de FR3. Il a tout de même dû passer sous la haie d'honneur que nous lui avons réservée.

Manifestation interprofessionnelle Jeudi 19 juin à Nantes 10 heures Place Bretagne
et à Saint Nazaire, 10 heures Place de la gare.


Réaction
SUD éducation ne se satisfait pas du tout des déclarations du ministre faites à sa sortie de la réunion avec certains syndicats (10 juin 2003). Comme on pouvait s'y attendre, il lâche un peu lest : Assistantes sociales, Conseillers d'Orientation et Médecins scolaires ne seront pas décentralisés, mais les TOS (techniciens et ouvriers) le seront eux ! Rien sur les pions et les aides-éducateurs. Le statut d'assistant d'éducation est maintenu. Rien sur les retraites. La mobilisation doit se poursuivre.

 Communiqué de presse du 11 juin 2003 (Format PDF 27 Ko)

 


Journée du 10 juin à Nantes

Manifestation interpro importante à Nantes : environ 20 000 personnes. La manifestation a encerclé la préfecture. Les rues de Nantes ont une nouvelle fois été envahies par des grévistes déterminés à gagner contre les réformes de Raffarin et de ses acolytes.

AG Education nationale

610 participants dans l'amphi D de la fac de Droit. La mobilisation ne faiblit pas ! La grève a été reconduite jusqu'au samedi 14 juin avec une AG le vendredi 13 juin à 10 h à la fac de Droit.

Les actions :

- Le 11 juin : pique-nique interpro devant la chambre de commerce (bout des quais de Loire, avant la butte St Anne). 14 h, Intersyndicale Education nationale à la maison des syndicats.

- Le jeudi 12 juin : distributions de tracts aux entrées des centres d'examen (on pourrait cibler les lycées Clemenceau, Ghuist'hau et Jules Verne sur Nantes).

- Le 12 juin toujours : On fait passer un bac " Brevet d'aptitudes collectives " option " Résistance aux régressions sociales ". Cortèges qui convergent vers la Préfecture à 11 h.

- Le 12 juin encore : Manif à 14 h à St André des Eaux où a lieu le congrès des villes moyennes avec la venue de plusieurs ministres.

- Le 13 juin : Comité de Liaison à 9 h et AG 10 h fac de Médecine Amphi 9 (Rue Gaston Veil à Nantes - CHU face à la Présidence de l'Université).

Une motion, adoptée par l'AG, est proposée pour s'opposer au recrutement d'Assistants d'éducation dans les Conseils d'administration des lycées et collèges.


AG Loire-Atlantique du jeudi 5 juin 2003

Elle s'est tenue à Nantes sur les pelouses du rectorat. 800 personnes y ont participé.

La grève a été reconduite jusqu'au 11 juin.

Une délégation de l'intersyndicale (SUD, FSU, FO, UNSA, CGT, FAEN) a été reçue par le Recteur.

L'intersyndicale a porté la plate-forme revendicative, ainsi que la motion sur les examens réaffirmant le droit de grève lorsqu'on est de jury d'examen.

L'intersyndicale a demandé à ce qu'aucun retrait pour fait de grève ne soit opéré tant que le mouvement dure.

Le Recteur a répondu qu'aucun retrait n'aurait lieu avant juillet. Et que ses services ne font que le travail de recencement des journées de grève pour l'instant. Il a affirmé que : "La règlementation traditionnelle serait appliquée." Il a renvoyé toute négociation sur les retraits au niveau ministériel.

 

 

Dans le cadre de l'appel national interprofessionnel, les unions départementales CGT, CGT-FO, UNSA, G10 Solidaires et FSU appellent à faire grève et à manifester le mardi 10 juin :

- à Nantes 10 heures place Bretagne ;
- à St-Nazaire 10 heures place de l'Amérique Latine (face base sous-marine)

[haut de page]


Compte rendu de la journée du 3 juin en Loire-Atlantique

La manif interprofessionnelle de Nantes a réuni 40 000 personnes. Celle de St Nazaire 20 000.

AG Nantaise du 3 juin :

L'AG a reconduit la grève jusqu'au 7 juin par 652 Pour, 0 Contre, 46 abstentions et 2 Refus de vote.

Accord des organisations syndicales (SUD, FO, CGT, FSU, UNSA, FAEN) pour dire que le report des mesures de décentralisation à la mi-septembre n'est pas satisfaisant. On veut le retrait définitif du texte de loi.

L'AG a débattu de la stratégie à adopter en ce qui concerne les examens. Les médias vont se focaliser sur la date du 12 juin (jour de l'épreuve de philo du bac). Il a été rappelé que la grève porte sur l'ensemble du service. Les surveillances ou corrections d'examens sont donc concernées. Pour que l'action soit clairement collective la motion votée par l'AG (95 pour, 0 Contre, 70 Abstentions et 35 Refus de Vote) propose d'organiser le regroupement des convocations des grévistes qui seront portées à l'administration avant la date de l'examen.

L'AG a voté à l'unanimité une motion de soutien aux enseignants en grève au Pérou.

Plusieurs secteurs ont souhaité des actions fortes et médiatiques pour les jours à venir (investissement d'un bâtiment public, manif au siège du Medef, blocage de ponts, …)

La prochaine AG aura lieu le jeudi 5 juin à 14 h en fac de Droit à Nantes.

Prochain Comité de liaison (délégués de secteurs + intersyndicale) : 16 h à la maison des syndicats à Nantes.

L'AG sur Nazaire a voté également la poursuite de la grève jusqu'au mardi 10 juin par 106 pour, 1 contre et 48 abstentions.

Nouvelle manif à Nantes et St Nazaire le 4 juin à 10 h.

[haut de page]


AG de Nantes du mardi 27 mai 2003

30 000 personnes ont participé à la manifestation interprofessionelle du matin dans les rues de Nantes.

1 - les organisations ont donné leur appréciation sur la situation après 3 semaines de grève.

Toutes les organisations syndicales (SUD, FSU, CGT, FO, UNSA, FAEN) sont d'accord pour dire qu'il n'est pas question d'arrêter. Il faut gagner sur la décentralisation et les retraites.

 Lire l'intervention de SUD éducation à la tribune. (format PDF)

2 - La reconduction de la grève a été votée jusqu'au 4 juin
avec une AG le 3 juin à 15 h en fac de Droit à Nantes.

(Pour : unanimité ; Contre : 0 ; Abstention : 31). Environ 600 personnes dans l'AG.

3 - Les actions décidées

- Jeudi 29 mai : Pique-nique Parc de Procès/ Chézine (pont Jules César) à Nantes à 12 h.

- Vendredi 30 juin : " Retraite aux flambeaux " festive au Palais de Justice à Nantes à 21 h.

- Lundi 2 juin : action surprise organisée par le secteur Nantes-Ouest.

- Mardi 3 juin : Manifestation interprofessionnelle, 10 h place du Commerce à Nantes, place de la Gare à St Nazaire.

4 - Sur la question des examens

L'intersyndicale s'adressera de nouveau au recteur pour demander le report de tous les examens.

L'intersyndicale rappelle que la grève porte sur tous les services : cours, surveillances d'examens, correction, conseils de classe, …

Seule une réquisition écrite décidée par le préfet peut contraindre un-E gréviste à assurer des examens.

[haut de page]


Pour gagner : Généralisons la grève reconductible !

14 mai 2003

Communiqué de l'intersyndicale 44 de l'Education Nationale, la Recherche et la Culture FAEN, FSU, FO, CGT, UNSA, SUD éducation

13 MAI, LA RUE DEFERLE !

Forte mobilisation interprofessionnelle
La grève se reconduit à l'éducation !

Avec la journée du 13 mai, c'est une nouvelle étape de l'action engagée par les salariés contre le projet Fillon.

L'ampleur des manifestations interprofessionnelles, la confiance des salariés dans l'engagement unitaire de syndicats déterminés à ne pas accepter ces formidables régressions sociales que portent les projets Raffarin-Fillon sur les retraites ont favorisé la grève et les manifestations de millions de salariés du privé comme du public.

A l'Education, un nouveau seuil a été franchi avec des taux de grévistes de 80 à 90% et qui dépassent les taux atteints lors du mouvement de l'automne 95.

Les manifestations ont rassemblé quelques deux millions de personnes... 50 000 à Nantes, 30 000 à Saint Nazaire, un millier à Châteaubriant.

Le ministère de l'éducation nationale se réjouissait d'un " essoufflement " supposé du mouvement : c'est le contraire qui se passe et les décisions de grève s'étendent dans de très nombreux établissements et services.

L'intersyndicale éducation 44 appelle les personnels de l'éducation à amplifier l'action, à reconduire la grève.

Retraites, services publics, éducation : les personnels qui s'engagent dans la grève remettent en cause toutes les régressions sociales et portent l'exigence du retrait du projet Fillon, de la défense des services publics et de l'abandon d'une " décentralisation " qui démantèle le service public d'éducation par missions et services.

Les AG intersyndicales des personnels de l'éducation en grève qui se sont tenus hier ont rassemblé quelques 700 grévistes, délégués des établissements, secteurs et services et syndicalistes. Elles ont adopté à la quasi unanimité la reconduction de la grève jusqu'au lundi 19 mai.

L'intersyndicale 44 appelle les personnels à poursuivre le débat et décider partout de reconduire la grève générale. Elle appelle à :

- la manifestation interprofessionnelle vendredi 16 mai à 17 h pour " accueillir " Fillon en déplacement à Nantes (manifestation à la CPIO, Zone industrielle de Carquefou, route de Minguet, sortie Nantes-Est du périphérique)

- la grève et aux manifestations interprofessionnelles lundi 19 mai 10h à Nantes (Commerce) et Saint-Nazaire (Place de la Gare).

Une nouvelle AG intersyndicale se tiendra vendredi 16 mai à 10h au Palais des Sports de Beaulieu à Nantes.

[haut de page]


Journée du 13 mai 2003 - Mobilisation en Loire-Atlantique

1) Grosses manifs sur Nantes et St Nazaire

- 40 000 personnes à Nantes
- 15 000 à St Nazaire

Taux de grévistes importants : de 57 % chez les ATOSS à 88% chez les instits.

2) AG éducation nationale

Deux AG ont eu lieu : Nantes (à Indre) et St Nazaire.

500 personnes à Indre pour Nantes et 220 à St Nazaire. La grève reconductible a été votée dans les deux AG à l'unanimité moins quelques abstentions.

Les votes de l'AG de Nantes :
1er : Reconduction de la grève jusqu'au 19 mai inclus avec une nouvelle AG le vendredi matin.
2ème : Demande de report des examens du 2nd degré et du supérieur.
3ème : Manif à 15 h mercredi 14 mai devant le rectorat de Nantes pour porter la plate-forme de l'AG et demander l'arrêt des retraits sur salaire des Mi-Se qui ont fait grève.
4ème : Adresse aux fédérations syndicales de l'Education nationale pour qu'elles appellent communément à la grève reconductible et vœu aux confédérations pour qu'elles appellent à la grève générale.

Les échéances :

- Mercredi 14 mai : Manif à 15 h devant le rectorat.
- Jeudi 15 mai : AG de secteurs et d'établissements et pique-nique festif devant l'hôpital de Nantes.
- Vendredi 16 mai : AG le matin à 10 h à Beaulieu - Palais des Sports et manifestation interprofessionnelle à 17 h pour "accueillir Fillon" (CPIO Zone industrielle de Carquefou, route de Minguet).
- Lundi 19 mai : manifestation à 10 h à Nantes (Commerce) et St Nazaire (Place de la gare).

[haut de page]


Secteur Saint-Herblain/Nantes Ouest

APRES LE 6 MAI, NOUS ETENDONS LA GREVE !

Le mouvement contre les projets du gouvernement concernant la décentralisation, la précarité et la retraite qui avait commencé avant les vacances de Pâques a repris.

Dans la région nantaise comme dans de nombreuses académies, les personnels se sont mis en grève reconductible à partir du 6 mai.

Nous nous battons :

o CONTRE LES SUPPRESSIONS DE POSTES programmées partout dans l'Éducation nationale, car au contraire, il faut plus de moyens, pour la création de postes en nombre suffisant

o CONTRE LA DECENTRALISATION qui se traduira à brève échéance par la disparition de 110 000 salariés des établissements scolaires : ATOSS, assistantes sociales, conseillers d'orientation psychologues et médecins scolaires. Cela s'ajoute aux licenciements des emplois jeunes et à la réduction du nombre de surveillants. Nous exigeons que la loi sur la décentralisation soit annulée et refusons les transferts vers la départements et les régions

o CONTRE LE DEVELOPPEMENT DE LA PRECARITE. En effet, le nombre de contractuels, vacataires, CES ne cesse de s'accroître. Nous exigeons l'abrogation du statut d'assistants d'éducation et la titularisation de tous les précaires.

o CONTRE LES ATTAQUES SUR LES RETRAITES. L'obligation d'avoir 40 ans, puis 42 ans de cotisations ne laisserait le choix qu'entre partir avec une retraite amputée ou continuer à travailler bien plus longtemps. Nous exigeons une retraite à taux plein au maximum à 60 ans avec 37 ans et demi de cotisations pour tous, public comme privé.

Dès le 6 mai, en grève et dans la rue, nous continuons la lutte et nous entraînerons tous ceux qui en ont plus qu'assez des attaques du gouvernement.

Assemblée générale des personnels de l'éducation nationale, secteur Saint Herblain et Nantes-Ouest, en grève reconductible

Le 7 Mai 2003

Décision de l'AG des grévistes Saint-Herblain/Nantes Ouest du 7 mai :

Vendredi matin : tour des établissements du secteur, tracts
14 heures : rassemblement à l’IA, délégation (courte)
ensuite : action a déterminer

Samedi matin
Diffusion de tracts ( RV Leclerc Atlantis 11 h 30)

Lundi 18 heures :
Réunion de secteur intercatégorielle
Ecole élémentaire Jean Zay Nantes (15 bis rue Yves Kartel ,à Bellevue)

[haut de page]


Secteur Sud-Loire

Nous vous appelons toutes et tous :

- à participer massivement à l’Assemblée générale, tous personnels confondus, du vendredi 9 Mars 2003 à 10 h au Lycée Jean Perrin de Rezé, en vue d’organiser l’information de nos collègues non grévistes

- à rejoindre dès 14 h le même jour le rassemblement départemental devant l’Inspection Académique (N’oubliez pas le livre du Ministre !)

- à participer une nouvelle AG grévistes et non grévistes, ce même vendredi 9 Mars 2003 à 17 h 30 à l’école primaire Jean Zay à Bouguenais

Le collectif des enseignant(e)s grévistes du Sud-Loire.


Ag de secteur sud-loire A diffuser: Hasta la victoria !

(PS: ici à Jean Perrin, une vingtaine de profs se sont inscrits ce matin pour partir en grève à partir de vendredi alors que nous étions trois ce matin, comme quoi même un petit nombre de motivés arrive à fédérer.)

Guillaume Connan ( gconnan@yahoo.fr )

GREVE RECONDUCTIBLE DANS LE 44 A L'APPEL DE L'INTERSYNDICALE (FSU - SUD EDUCATION - CGT - FO-UNSA )

L'assemblée générale des grévistes soutenue par l'intersyndicale 44 a décidé de reconduire la grève du 6 mai et cela jusqu'à la prochaine AG départementale du 13.

Les personnels présents à l'A.G ont considéré que devant les mesures gouvernementales seul un mouvement fort et déterminé pourrait stopper la politique ultra-libérale de Raffarin que Luc Ferry s'emploie à décliner dans l'éducation nationale .

L'heure n'est plus à l'attentisme mais à la mobilisation : 70% des départements sont en grève reconductible depuis le 6 mai . Pour discuter des modalités d'action et nous organiser dans le sud-Loire

Le vendredi 9 mai:
- AG sud Loire à 10h au lycée Jean Perrin (Rezé).
- Rassemblement à 14h30 devant l'inspection académique de tous les personnels du 44.
- AG sud Loire à 17h30 à l'école Jean Zay (Bouguenais-Les Couëts).

 

| haut de page |